lundi 20 mai 2013

quel community manager ?

Je viens de lire un article d'un expert qui explique les avantages d'un community manager interne et d'un community manager externe.

Chaque statut a ses avantages pour l'entreprise.
Les voici :

Le community manager interne à pour avantage :
1/ réactivité
2/Il connait parfaitement l'entreprise, ses produits et services, le secteur d'activité, les clients.
3/Il facilitera le développement de l'image de marque du produit
4/il apporte un avantage par rapport aux concurrents qui eux n'en auront pas
5/le community manager sera motivé grace à la reconnaissance de son travail que vous lui apporterez.

Mais le statut du community manager externe a également ses avantages, les  voici :

1/il vous apportera une vision extérieure à votre activité ce qui vous permettra d'avoir de nouvelles idées.
2/il pourra également adapter certaines idées prises dans d'autres secteurs qui sauront fonctionner dans le votre.
3/On peut également utiliser différents profils qui permettent d'apporter une expertise quelque soit le domaine.
4/Le community manager externe s'engage sur ce qu'il dit et sera donc responsable en cas de problème.
5/On peut fixer des objectifs plus élevés ou un temps de travail plus souple avec un community manager externe car le contrat en cas d'insatisfaction pourra être rompu plus facilement, ce qui le poussera vers l'excellence afin de garder son client.

En conclusion, que vous choisissiez une ressource interne ou externe, prenez votre décision en fonction des attentes et des objectifs que vous vous fixerez. Là encore, il n'y a pas de règle particulière ou de situation plus interessante que l'autre. C'est juste une question de choix personnel.

retrouvez nos expertises en ce domaine sur notre page fiche pratique communication 2.0
mais également sur notre page internet qui vous expliquera la démarche en communication 2.0

Pour plus d'information, vous pouvez nous joindre par mail (contact@cprint-communication.com) ou par téléphone au 06 50 19 17 26

Mots clef : communication 2.0; prospection 2.0; community management; cprint;

samedi 18 mai 2013

Pub performante d'un confrère sur le référencement web

Bravo à nos confrères pour leurs publicités claires, simples et très facile à comprendre :


Sources : ad's up

Bien sûr, il va sans dire que c'print peut vous proposer les mêmes services de référencement ADWORD.
Bonne journée à tous


mercredi 15 mai 2013

Une hausse des budgets marketing prévu en 2015




Avec l’émergence des canaux digitaux qui viennent s’ajouter aux canaux traditionnels, les interactions clients tendent à augmenter (de +5% par an depuis 2011). En 2015, celles liées au digital devraient représenter 51% de l’ensemble des interactions clients contre 40% en 2013. Dans ce contexte, les marketeurs doivent investir davantage dans le marketing et la relation client. C’est ce que révèle l’étude ” les clefs du succès des interactions clients cross-canal à l’heure d’Internet du mobile “, présentée par Markess International lors du Salon Stratégie Client.

Depuis le début de l’année, les budgets alloués pour les interactions clients oscillent entre 1 et 10% du chiffre d’affaires de l’entreprise. D’ici 2015, 1 décideur sur 2 précise que ce budget sera en progression. 1 marketeur sur 5 prévoit une croissance de son budget pouvant atteindre jusqu’à 10% par an. A l’exception des banques, des assurances, mutuelles et autres services qui semblent plus attentistes, les entreprises qui investissent dans ces projets ont surtout compris qu’ils pouvaient être sources d’innovation, de différenciation et de valeur ajoutée.


Favoriser les intéractions clients digitales

De nombreux marketeurs sont déjà convaincus que la convergence entre les canaux est une nécessité pour unifier le parcours d’achat. 
Récemment, le site de mode BrandAlley a fait appel à la société Akyo pour orchestrer sa stratégie relationnelle et réduire le nombre de contacts par commande. 
La compagnie aérienne low-cost AirAsian.com a déployé la solution d’Eptica. Son moteur intelligent permettait aux internautes de trouver rapidement une réponse à leur question tout en ayant accès au canal téléphonique ou à l’email. 
D’ici 2015, les décideurs vont multiplier ce type de projets sur le canal digital. Ils vont entre autres se concentrer sur l’optimisation de sites web (accessible sur tous les supports), développer les chats, le click to call, encapsuler sur le site web des notations et d’avis de consommateurs.
 Même l’usage de contenus vidéos qui, au‐delà de la publicité, peuvent servir de supports de démonstration, de formation, d’animations commerciales vont faire partie de leurs préoccupations… 
Un seul objectif : la gestion des données et d’informations qui permettra aux marketeurs de capter et d’analyser le comportement du client en temps réel et d’agir de manière personnalisé et ciblé. 
Pour Emmanuel Olivié-Paul, Directrice Associée de Markess International, « les entreprises vont évoluer vers cette gestion contextualisée des conversations sociales et des échanges clients ». 
Et cette tendance tend à s’intensifier même dans les points de contacts en dur. 40% des décideurs envisageraient la digitalisation des magasins avec la mise à disposition d’équipements nomades, des écrans tactiles connectés pour favoriser les échanges et personnaliser le dialogue.


Des approches cross-canal gagnantes

De nouveaux enjeux se dessinent tant au niveau structurel qu’économique pour faciliter la mise en œuvre de stratégies cross-canal. Par exemple, afin d’analyser le parcours client d’un canal à un autre et d’évaluer la performance des canaux et les interactions clients sur le digital, les décideurs vont devoir définir et élaborer de nouvelles métriques, mettre en place des structures dédiées et identifiés dans l’entreprise. Dans ce contexte, les experts de Markess International ont même évoqué la mise en place d’un guichet unique pour gérer la cohérence des interactions et l’implication des DSI surtout sur le mobile.

Des propos que confirment aussi Valérie Alasluquetas, fondatrice de Ginger, institut d’étude marketing et sondage. Elle recommande notamment la création de spin-off, de cellules indépendantes qui seraient rattachées à l’entreprise et reliées à la direction générale.






Nous restons bien sûr à vos cotés pour vous aider dans votre démarche 2.0.

N'hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel pour optimiser votre présence sur les réseaux sociaux et votre référencemement. Contactez nous...


Retrouvez toutes nos fiches pratiques en cliquant ici.

Retrouvez nos expertises sur notre site internet Contactez nous par mail : contact@cprint-communication.com ou par téléphone : 04 74 01 03 77

Mots clefs : 3D, 69, agence de communication,communication, cprint, cprint; cprint communication; reseaux sociaux; optimisation référencement; twitter; lyon; rhone; community manager; facebook; expert en réseaux sociaux; expert; social média;, création, design, flyers; distribution boites aux lettres; création de flyers; imprimeur lyon; cprint; c'print; imprimerie lyon; agence de communication lyon; impression de flyers; cprint communication; lyon; rhone, lyon, publicité, rhône, réseaux sociaux; communication; c'print; community management; communication 2.0; prospection 2.0; outil digital; SEO, vidéo

mardi 14 mai 2013

5 objectifs pour vos réseaux sociaux

Objectif #1 : Faire grandir votre tribu
Le premier objectif à suivre pour vos réseaux sociaux est tout simplement de mesurer la taille de votre tribu.

Rien de compliqué ici, il s’agit de récupérer les chiffres de votre audience qui vous sont gentiment donnés sur vos réseaux sociaux favoris : le nombre de « J’aime » sur votre Page Facebook, le nombre de vos followers sur Twitter, de +1 sur votre Page d’entreprise Google+ ou de tout autre réseau que vous avez décidé d’utiliser.

Objectif #2 : Faire parler votre tribu
Faire parler votre tribu avec vous ou sur vos présences sociales est un pas important pour développer votre image de marque et pouvoir rester à l’esprit de vos prospects et clients.

Il existe de nombreuses approches pour mesurer cet objectif, mais j’aime la simplicité, et en tant qu’utilisateur de Sprout Social, je vais utiliser ce que je peux retrouver dans cet outil.

Je vous rassure, il s’agit d’indicateurs que vous allez pouvoir retrouver assez facilement sur Facebook ou en épluchant vos interactions Twitter du mois précédent.

Suivez l'exemple ci-dessous :
Twitter : 196 mentions + 75 retweets / soit +43% sur le mois et un Taux d’Engagement de 5,2% / à suivre de mois en mois pour en mesurer l’évolution
Facebook : 10 « personnes qui en parlent » et un Taux d’Engagement de 25,6% / à suivre aussi de mois en mois
Google+ : 5 interactions (autres que moi) sur le flux G+ et un Taux d’Engagement de 17% / à suivre aussi de mois en mois
Le Taux d’engagement se mesure en faisant le total des interactions divisé par votre audience, followers, fans… suivant le réseau.

Objectif #3 : Amener votre tribu sur votre territoire
Lorsque vous êtes sur les réseaux sociaux, vous n’êtes pas chez vous.

Vous devez garder à l’esprit que le seul endroit prioritaire pour recevoir votre tribu et mener à bien vos objectifs, c’est votre propre territoire.

C’est uniquement sur ce territoire que dans la très grande majorité des cas, vous allez pouvoir réaliser vos objectifs (inscriptions à une mailing list, achats, demande de devis, etc…).

Il existe des contres-exemples et aussi des applications qui permettent, pour Facebook notamment, de réaliser ces objectifs « sur place », mais intéressons-nous déjà à la méthode « classique ».

Pour mesurer cet objectif, je vais me fier aux informations que je peux retrouver sur Google Analytics concernant les visites issues des réseaux sociaux dans « Sources de trafic > Réseaux sociaux > Vue d’ensemble »

Exemple :
Nombre de visite total : 1473
Nombre de visites via les réseaux sociaux référents : 299 soit 20.3% du total / à suivre de mois en mois pour en mesurer l’évolution

Objectif #4 : Fidéliser votre tribu
Le quatrième objectif est de pouvoir fidéliser votre tribu en la faisant revenir encore et encore chez vous.

Pour ce quatrième objectif, nous allons aussi utiliser Google Analytics, mais nous allons devoir ruser un peu pour nous concentrer sur le comportement des visiteurs issus des réseaux sociaux.

Pour réaliser ce « filtrage », nous allons créer un segment personnalisé correspondant à cette cible.

Pour créer ce segment, il vous suffit de vous connecter à votre Google Analytics, puis aller dans la partie « Admin » en haut à droite.

Une fois dans cette partie, vous devez vous rendre sur votre profil, puis cliquer sur « Segments avancés ».

Une fois dans les segments avancés, vous allez créer un nouveau segment que vous allez nommer « Social Media » ou un autre nom qui vous permettra de le retrouver plus tard. Puis vous allez y identifer le trafic dont la « Source » contient « facebook » OU « t.co » (pour twitter) OU etc… avec les noms des différents médias sociaux.

Voici une liste d'exemples :

facebook
linkedin
hootsuite (client Twitter)
sprout (client Twitter)
pinterest
t.co (pour Twitter)
twitter
disqus
plus.url.google (pour Google+)
scoop.it
paper.li
viadeo.com
stumbleupon
digg
youtube
youtu.be
Cette liste n’est pas exhaustive, mais c’est un bon début.

Une fois ce segment sauvegardé, vous allez vous rendre dans les Rapports Standards d’Analytics, puis dans « Audience > Comportements > Fréquence et dernière visite », puis sur la période qui vous intéresse, vous allez sélectionner le segment que vous venez de créer.

Une fois cette manipulation effectuée, il ne vous reste plus qu’à compiler votre indicateur sur la fidélité des visiteurs issus des réseaux sociaux, c’est à dire le pourcentage de visiteurs qui sont venus chez vous 4 fois et plus.

Taux de fidélité : 12,2% / et suivre l’évolution de ce taux de mois en mois
Taux de fidélité « Social Media » : 14,7% / à suivre de mois en mois


Objectif #5 : Convertir votre tribu
Maintenant qu’on connait tous ces indicateurs, intéressons nous au nerf de la guerre !

Si ce n’est déjà fait, je vous invite à vous fixer des objectifs avec Google Analytics sur votre site.

Ces objectifs peuvent être « sonnants et trébuchants » comme la validation d’un panier pour un site e-commerce, l’accès à votre formulaire de devis, ou bien plus spécifiques comme « rester 10 minutes sur votre site… », etc.

Dans mon exemple, le premier objectif suivi est « l’inscription à la newsletter ». Il y en aura d’autres bien sur, mais il faut bien commencer quelque part. Cette inscription est validée en emmenant le visiteur sur une page spécifique du site… et j’ai configuré Google Analytics pour que chaque visite de cette page soit comptabilisée comme une validation de l’objectif.

Donc, dans les Rapports Standards de Google Analytics, il suffit de se rendre sur la page « Conversions > Objectifs > Vue d’ensemble », puis, encore une fois, regarder quels sont les taux de conversions obtenus au total puis sur le segment qui nous intéresse, celui des « Social Media ».

Taux de conversion : 1,73% / et suivre l’évolution de cet indicateur de mois en mois
Taux de conversion « Social Media » : 0,80% / à suivre de mois en mois
Bien sur, je vous conseille de suivre cet indicateur pour chaque objectif que vous suivez.

Et voici les 5 objectifs et les indicateurs liés que je vous propose de suivre pour mesurer l’efficacité de votre présence et de votre activité sur les réseaux sociaux.

Je vous invite à suivre ces différents objectifs et indicateurs sur une base mensuelle.

Clairement, il s’agit là d’un bon début. Bien sûr, vous pouvez les compléter et les transformer suivant vos sensibilités, mais n’oubliez jamais que trop de reporting tue le reporting… et même pire, vous prend du temps que vous pourriez passer à agir !

Dans tous les cas, ne considérez jamais que ce que vous faites sur les réseaux sociaux est gratuit et ne vous rapportera jamais rien. C’est faux. Et d’ailleurs, si c’était le cas… Je vous conseillerais tout bonnement de passer votre chemin.

En mesurant : vous vous apercevrez rapidement que la tribu dont vous disposez sur ces médias sociaux a une réelle valeur économique… au delà de la valeur humaine que nous lui connaissons tous déjà.

Sources : Tribeleadr


Retrouvez nos expertises sur notre site internet Contactez nous par mail : contact@cprint-communication.com ou par téléphone : 04 74 01 03 77

Mots clefs : 3D69agence de communication,communicationcprintcprint; cprint communication; reseaux sociaux; optimisation référencement; twitter; lyon; rhone; community manager; facebook; expert en réseaux sociaux; expert; social média;créationdesignflyers; distribution boites aux lettres; création de flyers; imprimeur lyon; cprint; c'print; imprimerie lyon; agence de communication lyon; impression de flyers; cprint communication; lyon; rhonelyonpublicitérhôneréseaux sociaux; communication; c'print; community management; communication 2.0; prospection 2.0; outil digital; SEOvidéo

dimanche 12 mai 2013

Optimiser sa visibilité sur les réseaux sociaux grace à Pinterest

article_pintarest
Depuis quelque temps déjà, les images ont pris une place de plus en plus importante dans une stratégie marketing.
Grace à elles, vos articles sont plus attractifs, plus visuels pour les consommateurs mais surtout, elles captent leurs attentions.

C'est pour cela que des réseaux sociaux dédiés à l'image ont vu le jour comme Pinterest.


Nous allons, dans cette article, vous donnez 7 pistes pour vous faire connaitre sur internet :

Voir la fin de l'article

Retrouvez nos expertises sur notre site internet Contactez nous par mail : contact@cprint-communication.com ou par téléphone : 04 74 01 03 77

Mots clefs : 3D, 69, agence de communication,communication, cprint, cprint; cprint communication; reseaux sociaux; optimisation référencement; twitter; lyon; rhone; community manager; facebook; expert en réseaux sociaux; expert; social média;, création, design, flyers; distribution boites aux lettres; création de flyers; imprimeur lyon; cprint; c'print; imprimerie lyon; agence de communication lyon; impression de flyers; cprint communication; lyon; rhone, lyon, publicité, rhône, réseaux sociaux; communication; c'print; community management; communication 2.0; prospection 2.0; outil digital; SEO, vidéo

samedi 11 mai 2013

Quels sont les utilisateurs des réseaux sociaux ?


Vous retrouverez ci dessous une infographie concernant la typologie des personnes utilisant les réseaux sociaux.
A votre avis, qui utilise le plus les réseaux sociaux ? les hommes ? les femmes ? les citadins ? les ruraux ? les jeunes ?
Qui utilise twitter, facebook, pinterest ?
cette infographie répondra à la plupart de vos questions...






Sources : réalisée par Pew Research Center et Docstoc


On s'aperçoit d'après cette infographie, que beaucoup de préjugé tombe.

Tout d'abord, les femmes utilisent plus les réseaux sociaux que les hommes. On remarque tout de même un fort taux de pénétration quelque soit le sexe.

On s'aperçoit ensuite que, comme on s'y attendait, il y a un grand nombre de 18-29 et 30-49 ans qui utilisent ce nouveau média mais on se rend compte également qu'une personne sur 2 entre 50 et 64 ans est présente sur ces réseaux.

Malgré ce que l'on peut penser, les + de 65 ans n'y sont pas complètement étranger puisque 1 personne sur 3 les utilise régulièrement.

Ensuite, on se rend compte que quelque soit le niveau social, l'usage reste stable tout comme le rapport au revenu.

Enfin, bien que les citadins soient légèrement plus présent que les ruraux, ce n'est pas l'écart supposé par les préjugés.

Qu'en pensez vous ?



Retrouvez les services proposés par cprint pour la communication 2.0
et
nos fiches pratiques pour tout savoir sur communication et prospection 2.0

Site internet cprint :

vous pouvez nous contacter par mail ou par téléphone au 06 50 19 17 26



vendredi 10 mai 2013

L'histoire de la typographie en stop motion



Le graphiste Ben Barrett-Forrest nous rafraichi la mémoire et nous donne un petit cours d'histoire de la typographie dans cette vidéo en stop motion. 140 heures de travail, 2454 photos et 291 caractères en papier ont été nécessaires pour concevoir ces 5 minutes d'animation. On vous laisse apprécier le résultat en images.

N'hésitez pas à nous contacter pour réaliser vos vidéos.

Sources : Etapes

Retrouvez nos expertises sur notre site internet Contactez nous par mail : contact@cprint-communication.com ou par téléphone : 04 74 01 03 77

Mots clefs : 3D69agence de communication,communicationcprintcprint; cprint communication; reseaux sociaux; optimisation référencement; twitter; lyon; rhone; community manager; facebook; expert en réseaux sociaux; expert; social média;créationdesignflyers; distribution boites aux lettres; création de flyers; imprimeur lyon; cprint; c'print; imprimerie lyon; agence de communication lyon; impression de flyers; cprint communication; lyon; rhonelyonpublicitérhôneréseaux sociaux; communication; c'print; community management; communication 2.0; prospection 2.0; outil digital; SEOvidéo

jeudi 9 mai 2013

Préparer l'impression dès la conception

Lors de la création d'un document pour l'impression, des règles sont à respecter pour que vos documents soient optimisés au maximum. En voici quelques-unes qui concernent la conception sur vos logiciels de mise en page.

















LES FONDS PERDUS
Dès lors qu’une image ou un bloc se situe au bord d’une page, il est indispensable
de prévoir des fonds perdus. Le fond perdu consiste à faire déborder
l’image ou le bloc en dehors de la page (2 mm minimum sur de nombreux produits,
mais sa valeur peut varier), de façon à prévenir les imperfections de pli
ou de coupe. Sans fond perdu, le risque de voir apparaître un liseré blanc entre
l’image et le bord de page est très important. Cela vaut aussi pour les bendays
(fonds de couleur). Dans InDesign ou Illustrator, vous pouvez aussi spécifier la
dimension des bords perdus de la page à la création du document (ou dans le
menu «Format de document»).

LA ZONE TRANQUILLE
C’est la marge intérieure de vos documents où vous éviterez de placer des textes
ou des logos. Celle-ci est de 3 mm sur la plupart des produits, en dehors des brochures
piquées où nous vous recommandons une zone de 5 mm tout autour de
votre page. Dans le cas d’une brochure en dos collé, cette zone tranquille devra
représenter 10 mm. Ceci évitera les mauvaises surprises liées à la reliure, la
chasse papier, au pliage ou à la coupe massicot de vos documents.

LE CADRE
Si vous prévoyez un cadre autour de votre page, son épaisseur devra être au
minimum de 4 mm (la précision de coupe des massicots n’étant pas absolue,
cela limitera l’impact visuel du moindre décalage). Cette règle doit être absolument
appliquée si vous choisissez de réaliser un cadre recto/verso.

LE SOUTIEN DE NOIR
Pour vos aplats de noir la seule couleur Noir n’est pas suffi sante (elle est plus
proche d’un gris anthracite). Nous vous invitons à créer une couleur spécifique
composée de 100% de Noir, 30% de Cyan, 30% de Magenta et 30% de Jaune. Cette
technique de soutien de noir mettra en valeur vos aplats noirs, en les rendant plus
denses et plus profonds sans surencrage.
Le Noir pur (N100%) des objets vectoriels et des polices surimprime, alors qu’un
noir riche (C30+M30+J30+N100 ou même C1+M0+J0+N100) se comporte comme
une teinte classique et défonce les autres couches.
Il est déconseillé d’utiliser cette méthode avec les textes. En matière d’impression
numérique grand format, un noir à 100% ou à 400% (100C+100M+100J+100N) est
préférable au noir soutenu.


Sources : C'Print Communication

Retrouvez nos expertises sur notre site internet Contactez nous par mail : contact@cprint-communication.com ou par téléphone : 04 74 01 03 77

Mots clefs : 3D69agence de communication,communicationcprintcprint; cprint communication; reseaux sociaux; optimisation référencement; twitter; lyon; rhone; community manager; facebook; expert en réseaux sociaux; expert; social média;créationdesignflyers; distribution boites aux lettres; création de flyers; imprimeur lyon; cprint; c'print; imprimerie lyon; agence de communication lyon; impression de flyers; cprint communication; lyon; rhonelyonpublicitérhôneréseaux sociaux; communication; c'print; community management; communication 2.0; prospection 2.0; outil digital; SEOvidéo

lundi 6 mai 2013

Des visuels irréprochables pour l'impression

Vos fichiers envoyés à l'impression doivent être irréprochables.
Mise au point pour ne pas être déçu du résultat...

BLOC IMAGE
Sur les logiciels XPress ou InDesign, attribuez une couleur de fond aux blocs image.
Nous vous conseillons le blanc. En ne laissant «aucune couleur» dans le bloc image,
vos images risquent d’être imprimées avec des «trous» (une image sans fond
se voit appliquer automatiquement une sorte de détourage des zones non
blanches).

LES ORIGINAUX
Évitez autant que possible les originaux de type «document imprimé» ou
«images web». Préférez des photos, diapositives, dessins, peintures ou originaux
numériques.

RÉSOLUTION D’UNE IMAGE
Elle dépend de l’utilisation faite de l’image. Pour une impression, il est préférable
de choisir une résolution comprise entre 200 et 400 pixels/pouce. Une
résolution inférieure pourra faire apparaître du flou ou des artefacts. Une
résolution trop importante est inutile (pas plus de 400 dpi pour les images couleur
ou en niveau de gris et 1200 pour les images au trait).



MODE DE L’IMAGE
Vous pouvez travailler vos documents dans le mode colorimétrique de votre choix,
mais il est impératif que le fichier d’impression soit converti en mode CMJN
(Cyan, Magenta, Yellow, Black, alias CMYK dans les logiciels en
langue anglaise) avant d’être enregistré. Le non-respect de cette consigne peut se solder
par une image ternie ou sans rapport avec les couleurs originales.

EXCEPTION Certains produits sont traités exclusivement en ton direct
comme c’est le cas des adhésifs sérigraphiés ou des sacs recyclables. Les
enveloppes peuvent être imprimées en quadrichromie ou en ton direct.
Dans Adobe InDesign et Acrobat afficher le Gestionnaire d’Encres pour
avoir un aperçu des séparations et ainsi détecter la présence de tons
directs avant de passer commande.

ENREGISTREMENT DE L’IMAGE
L’image doit être enregistrée en format EPS ou TIFF. Tout autre format et surtout
toute compression d’image sont à éviter compte tenu des risques de perte de
qualité ou d’incompatibilité. Néanmoins, l’utilisation d’images CMJN au format
JPEG, en qualité maximale, donne des résultats satisfaisants.

TAUX D’AGRANDISSEMENT D’UNE IMAGE
Sur XPress ou InDesign, le taux d’agrandissement doit être proche de 100%
si vos scans sont de bonne qualité. Les taux conseillés doivent, en corrélation
avec la résolution de l’image, être compris entre 75% et 130%. En dessous
de 75%, l’image occupera inutilement de l’espace disque. Au-dessus de 130%,
l’image commencera à pixelliser.

MOIRAGE
Si vos visuels présentent un risque de moirage (les tissus ont par exemple tendance
à moirer) et que vous souhaitez en vérifier l’aspect avant l’impression,
voici quelques astuces
1. Exploitez ces visuels à 300 dpi pour une impression prévue en trame 150, à
350 dpi pour une trame 175 ou à 400 dpi pour une trame 200.
2. Travaillez à tel, sans jamais les réduire ou les agrandir dans la mise en page.
3. Contrôlez votre image dans Photoshop (de 25% à 50% de zoom). Si vos visuels
ne semblent pas touchés par ce phénomène, la trame offset ne devrait pas
entraîner de moirage inopportun au moment de l’impression, si par contre
vos visuels moirent à l’écran, ce sera sans doute le cas lors de l’impression

samedi 4 mai 2013

Notre coup de coeur pub de la semaine


Toujours très percutente et facilement reconnaissable, la pub Evian joue encore avec son image "evian entretien la jeunesse de votre corp".





Bravo à l'agence de com qui a réussi à nouveau à nous surpendre et malgré les nombreuses pub avec le même esprit a su une nouvelle fois être créative !!


Si vous aimez, dites le nous et partagez !!!




vendredi 3 mai 2013

La nouvelle tendance : l'éco-entreprise




Sentez vous le frémissement du prochain vecteur de croissance pour nos entreprises ?

De plus en plus nous entendons les consommateurs demander plus de lisibilité sur les produits pour connaitre ceux qui sont fabriqués en France ou en Europe afin de pouvoir faire un choix éclairé dans leurs achats.


Aujourd'hui, l'heure est venue pour nous entrepreneurs français de revoir le fonctionnement de nos entreprises.

Voici ce qu'il me semble bon de faire :

- Privilégier le commerce local au maximum afin de garder le coté relationnel avec le fournisseur (ce qui vous garantira son implication) ainsi que la réactivité du service.

- Lors d'un appel d'offre, privilégier le mieux-disant et non pas le moins-disant (le mieux disant étant le meilleur rapport qualité/prix alors que le moins disant est uniquement le moins cher).

- Privilégier également le partenariat avec son fournisseur plutôt que la remise en cause de ce dernier à chaque achat ce qui vous permettra d'économiser du temps (donc de l'argent), de pérenniser l'activité de votre fournisseur (ce qui vous permettra de l'avoir à vos cotés et de pouvoir lui demander de vrais efforts si besoins).

- Faire en sorte que l'empreinte écologique de notre entreprise soit la plus faible possible.

- Essayer d'impliquer au mieux ses salariés sur les stratégies de l'entreprise afin qu'ils comprennent les enjeux, les objectifs et leurs



intérêts à la réussite des projets avec pour gros avantages la baisse de l'absentéisme, une meilleure productivité et surtout une meilleure ambiance de travail propice à la réussite.

La finalité étant de pouvoir communiquer auprès de vos clients sur cette stratégie en essayant de les impliquer ce qui nous donnera un vrai argument face à la concurrence.

Bien sûr je n'ai pas la science infuse et j'ai mis ce sujet sur le hub pour le confronter à votre vision des choses à tous, pour faire avancer le débat. Mais c'est en tout cas ce que je pense au vue de mes échanges avec mes clients et fournisseurs ainsi que par mon expérience professionnelle.

retrouver notre groupe de discussion sur l'entreprise éco-citoyenne en cliquant ici


Retrouvez nos expertises sur notre site internet

Contactez nous par mail : contact@cprint-communication.com

ou par téléphone : 04 74 01 03 77




Mots clefs : 3D, 69, agence de communication,communication, cprint, cprint; cprint communication; reseaux sociaux; optimisation référencement; twitter; lyon; rhone; community manager; facebook; expert en réseaux sociaux; expert; social média;, création, design, flyers; distribution boites aux lettres; création de flyers; imprimeur lyon; cprint; c'print; imprimerie lyon; agence de communication lyon; impression de flyers; cprint communication; lyon; rhone, lyon, publicité, rhône, réseaux sociaux; communication; c'print; community management; communication 2.0; prospection 2.0; outil digital; SEO, vidéo

jeudi 2 mai 2013

Twitter : 40 idées pour augmenter son nombre de Followers


Comme sur tous les réseaux sociaux, les participants de Twitter se posent souvent la question de savoir : comment faire pour avoir plus de followers.


Et ce, d’autant plus que dès que vous dîtes à quelqu’un que vous êtes sur Twitter, la réplique c’est : « tu as combien de followers ? ».

Rappelons qu’avec Twitter, chacun de vos tweets apparaît automatiquement sur la timeline (fil d’actualité) de tous vos followers. En théorie.

Car, tous vos followers ne sont pas sur leur écran au même moment pour voir votre tweet passer. Raison pour laquelle il est nécessaire de rechercher sans cesse des followers. Surtout des followers réellement intéresser par votre thématique.

La stratégie la plus facile pour augementer le nombre de ses followers est de suivre tous ceux qui travaillent dans votre thémaqtique en espérant qu’ils vous « followent » en retour. Principe de la réciprocité qui marcherait 1 sur 4 !

Pour le reste, voici des idées, issues de l’infographie ci-dessous, à mettre en place pour promouvoir votre profil Twitter et convaincre de nombreux twittos à vous suivre.
Ce que vous pouvez faire en ligne
Réalisez et publiez des vidéos de tutoriels concernant votre thématique que vous partagerez sur Twitter.
En plus de tweeter régulièrement, utilisez les tweets sponsorisés par thématique ou tendance pour promouvoir votre profil et vos tweets.
Lancez un concours ou offrez un eBook gratuit sur Twitter.
Inscrivez votre profil Twitter dans des annuaires dédiés aux profils Twitter.
Même si vous n’avez pas de blog, proposez des articles uniques de votre thématique aux sites acceptant le guest blogging.
Publiez de temps en temps des sujets concernant la pratique de Twitter.
Partager des Podcasts aide à augmenter son nombre de followers.
Installez le widget de votre compte Twitter sur votre site ou blog.
Organisez des webinars (séminaires en ligne) où vous aurez l’opportunité d’insérer le lien de votre profil Twitter dans votre diaporama de présentation.
Aidez les autres sur Twitter à résoudre leurs problèmes du moment.
Le bouton Twitter pour inviter vos visiteurs à vous suivre doit être bien en vue sur votre site.
Ce que vous pouvez faire dans la vraie vie
Si vous avez la chance d’animer un séminaire ou une conférence, au début de votre présentation powerpoint, laissez afficher votre compte Twitter.
Tweetez en live lors de vos participations aux conférences, aux salons, etc…
Si vous avez la chance d’être interviewé (internet ou journaux), signez au moins une fois avec votre compte Twitter.
De même, si vous participez à une émission radio, trouvez l’occasion d’annoncer votre profil Twitter.
Twetter et retweeter
Tweetez du contenu pertinent par rapport à votre thématique.
Utilisez les #hashtags afin de mieux suivre les tendances de votre thématique.
Interagissez avec les autres twittos : répondez, commentez, mentionnez les autres et retweetez les posts intéressants.
Retweetez aussi les tweets les plus chauds (qui font le buzz) du moment dans votre thématique.
Autres idées
Ajoutez votre compte Twitter sur vos annonces publicitaires dans les journaux locaux ou régionaux.
Placez votre lien Twitter partout où c’est possible.

Ce qu’il faut retenir, sur Twitter comme sur les autres réseaux sociaux, la qualité de vos followers est plus importante que la quantité.
Augmenter son nombre de followers – source : Twiends.com



AddThis